Le syndrome d’antéprojection de la tête

Mis à jour : janv. 23


Le syndrome d’antéprojection de la tête (head forward syndrome en anglais) fait référence à différents symptômes qui ont été associés dans certaines études à un maintien postural avancé de la tête par rapport aux épaules. Avec ce type de posture, le crâne se retrouve bien à l’avant par rapport au milieu du thorax, c’est-à-dire que la position de l’oreille est antérieure à celle du milieu de l’épaule lorsque l’on voit le physique de profil. Au fil du temps, une fameuse ‘’bosse’’ se développe à l’arrière entre le haut du dos et la naissance du cou. Cette ‘’bosse de sagesse (ou bosse de bison, comme on l'apelle communément sans grand respect!) ’’ est formée de tissus conjonctifs fibreux et de masse adipeuse. Certains soutiennent qu'il s'agit d'une tentative du corps d’ajouter de la solidité à la base du cou (jonction cervico-dorsale). Les symptômes associés à ce syndrome peuvent inclurent :

  • Des cervicalgies (maux de cou)

  • Des migraines, céphalées de tension

  • Des douleurs à l’épaule ou à l'omoplate (scapulagie)

  • Des névralgie cervico-brachiale avec irradiation dans les bras ou les mains

  • Des douleurs de la mâchoire

  • Etc.

Des facteurs favorisant cette présentation posturale semble être liée à des éléments héréditaires comme la génétique, le sexe (les femmes étant plus fréquemment touchées) et l’hyperlaxité ligamentaire. D’autre part, l’affaissement des disques de la colonne cervicale qui se produit en vieillissant peut participer à projeter la tête vers l'avant. Une corrélation entre la présence de l'avancement de la tête et les symptomes désagréables décrit ci-dessus a été observé dans certaines études, tandis que d'autres recherches n'ont pas réalisé la même observation (Gamkhar & coll, 2018). Une corrélation n'est pas une causation, et le fait d'avoir un maintien postural en projection de la tête ne condamne pas à souffrir de maux de cou toute sa vie.

Bonne nouvelle : la posture d'avancement de la tête est répandue et n'est pas ABSOLUMENT correlée avec la présence de symptômes désagréables. Cela semble tomber sous le sens, puisque la douleur est toujours un phénomène multi-factoriel qui peut inclure des composantes à la fois physiques (posture, usure des tissus, inflammation, maladies, etc) autant que psychoémotives (expériences passés, conceptions de la douleur, attentes et attidues mentales, etc.) De façon plutôt intéressante, la thérapie manuelle (massage, étirement), de même que la réalisation d'exercices ciblant la région cervicale, le haut du dos et les épaules est généralement bénéfiques pour améliorer les symptômes des cervicalgies chez les gens présentant ce syndrome (comme pour de nombreux autres problèmes de nature musculosquelettiques). En résumé, il est possible d'améliorer la situation même si l'aspect esthétique du cou et l'avancement de la tête ne sont pas corrigé après les interventions!

Une recherche de février 2018 publiée dans le Journal of Musculoskeletal Disorders (Pouvant être consultée ici) a montré des résultats positifs significatifs sur la diminution de la douleur chez les patients réalisant des exercices comme ceux-ci et/ou recevant des traitements de thérapie manuelle. Le groupe recevant de la thérapie manuelle ET réalisant des exercices s'est davantage amélioré que celui qui réalisait des exercices uniquement. Voila des résultats qui corroborent ce que nous observons en clinique tous les jours. Une approche multimodale semble la clef pour une meilleure gestion/résorbtion des symptomes douloureux cervicaux.


Vous êtes thérapeutes manuels : nous abordons le syndrome de projection antérieur de la tête en situation clinique lors de nos formations continues. Pour consulter notre horraire, rendez-vous au : https://www.osteo-solution.com/formations


Vérifier les facteurs environnementaux


Si vous dormez sur le dos, assurez-vous que votre oreiller ne pousse pas votre tête vers l’avant de manière importante. Si vous travaillez avec un ordinateur, mieux vaut une station de travail fixe ergonomique qu’un portable, surtout si vous faites de longues heures. Éviter les longues périodes de travail statique ininterrompus. Levez-vous aussi souvent que possible pour marcher et vous étirer. Pensez GRAND! Le mouvement de projection de la tête vers l’avant se produit automatiquement lorsque le thorax s’affaisse. Certaines recherches ont estimées que pour chaque pouce d’avancement de la tête par rapport à l’épaule, une charge supplémentaire de 10 livres était transmise au muscle postérieur du cou et du haut du dos!


Exercices de renforcement

Les sujets présentant des maux de cou avaient des muscles plus faibles et moins développés que les sujets sans maux de cou dans certaines études (Gamkhar, 2018). Ce qui pourrait expliquer pourquoi la réalisation d'exercices de renforcement progressif permet d'aider plusieurs personnes présentant des maux de cou. L’exercice physique, idéalement supervisé par un kinésiologue, représente aussi un atout indéniable dans la gestion de ce syndrome comme dans de nombreux autres! Ci-dessous, voici quelques exemples d'exercices ciblant la région du cou et des épaules. Idéalement, réaliser 2 à 3 séries de 10 à 15 répétitions, 3 x par semaines. Ressentir de légers inconforts immédiatement après la réalisation des exercices est normal. Ceux-ci devraient s'estomper en moins de 24 heures et être de moins en moins présent au fil du temps. Viser à progresser lentement dans le nombre de répétition ainsi que dans la tension de la bande de résistance utilisées. Les exercices doivent être employés sur plusieurs semaines pour être efficaces.





Thérapie manuelle


Finalement, une aide externe sous la forme d’un thérapeute manuel compétent peut être d’une grande utilité pour soulager les inconforts au cou (ostéopathe, physiothérapeute, chiropraticien, kinésithérapeutes, etc.)


Cliquez ici pour prendre votre premier rendez-vous

Mise-à-jour janvier 2021 ________________________________________________________________

Nicolas Blanchette pratique la kinésiologie et l’ostéopathie avec son équipe Ostéo-Solution sur la Couronne Nord de Montréal, au Québec. Cliquez ici pour prendre votre premier Rendez-vous Vous êtes thérapeutes manuel(le)s? Cliquez ici pour Découvrir nos Formations

Sources : Fathollahnejad K1, Letafatkar A2,3, Hadadnezhad M1, BMC Musculoskelet Disord. 2019 Feb 18;20(1):86.The effect of manual therapy and stabilizing exercises on forward head and rounded shoulder postures: a six-week intervention with a one-month follow-up study.

J.STEPHEN, Reliability of Isometric Muscle Endurance Tests in Subjects With Postural Neck Pain, JMPT, 2008 DALTON, Erik. Treating the dreaded Dowagger Hump, https://erikdalton.com/blog/treating-dreaded-dowager-hump, 2017


661 vues0 commentaire
Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • GoRDV
Adresse

Avis : Nous sommes déménagés! À partir du 1er mars 2020, les consultations en ostéopathie ont lieu au :


473 Arthur-Sauvé, suite C
St-Eustache, QC, J7P 2B3
(voisin du Remax)
info@osteo-solution.com
450-436-0077

Nous trouver

© 2020 - Ostéo Solution